Mickaël Correia

Après avoir collaboré pour Le Monde Diplomatique, Le Canard Enchaîné, La Revue du Crieur et Mediapart, je rejoins la rédaction en mars 2021.

Je travaille sur comment est adressée la question du climat dans les cercles de pouvoir politique et économique ainsi que sur les blocages et conflits d’intérêts qui entretiennent le statu quo en matière de lutte contre le chaos climatique.

Par ailleurs, je suis l'auteur de Une Histoire Populaire du Football (La Découverte, 2018), et de Criminels climatiques. Enquête sur les multinationales qui brûlent notre planète (La Découverte, 2022).

Contacts

Twitter
@MickaCorreia

Tous ses articles

COP27 : l’accord final échoue à nouveau sur la fin des énergies fossiles

Cop27 : l’urgence d’agir

Les deux semaines de pourparlers à Charm el-Cheikh en Égypte ont accouché d’un accord final minimaliste qui scelle la création d’un fonds pour les dégâts irréversibles causés par le réchauffement. Mais la sortie des énergies fossiles n’est pas mentionnée dans le texte.

« La COP montre que l’on n’est pas tous ensemble pour sauver le climat »

Cop27 : l’urgence d’agir — Entretien

Alors que la COP27 s’achève par un accord minimaliste, Amy Dahan, chercheuse émérite au CNRS, revient sur la « fabrique de la lenteur » que sont devenus ces sommets sur le climat. Elle appelle à rénover les institutions et les règles qui organisent la mondialisation, pour contraindre les pays à respecter leurs engagements climatiques, sous peine de sanctions.

COP27 : « Trop de projets de compensation carbone violent les droits humains »

Cop27 : l’urgence d’agir — Entretien

La compensation carbone est de plus en plus utilisée par les industriels, au détriment des populations du Sud et des écosystèmes. À Charm el-Cheikh, les négociations pour réguler cette marchandisation du CO2 s’enlisent. Entretien avec Myrto Tilianaki, de l’ONG CCFD-Terre Solidaire.

En pleine COP27, l’industrie pétro-gazière investit dans de nouveaux projets fossiles

Cop27 : l’urgence d’agir

Dans un rapport présenté ce 16 novembre à Charm el-Cheikh (Égypte), l’ONG Oil Change International dévoile que les multinationales énergétiques, TotalEnergies en tête, veulent investir dans de nouveaux projets fossiles qui pourraient, entre 2022 et 2025, rejeter l’équivalent des émissions de près de cinq cents centrales à charbon. Pis, durant la COP27, plusieurs contrats gaziers internationaux ont été conclus.

COP27 : à mi-parcours, les négociations progressent très laborieusement

Cop27 : l’urgence d’agir

Une semaine avant la fin de la conférence à Charm el-Cheikh (Égypte), aucune décision majeure n’a été prise. En cause, entre autres, la présence de nombreux lobbyistes des énergies fossiles et les manœuvres dilatoires des pays riches pour bloquer toute décision quant à la compensation des dégâts climatiques.

La compensation des dégâts climatiques, enjeu décisif de la COP27

Cop27 : l’urgence d’agir

À mi-chemin des négociations à Charm el-Cheikh, les pays du Nord ne veulent toujours pas payer pour l’ensemble des « pertes et dommages » infligés au Sud. Les pays pauvres ont tout de même réussi à inscrire le sujet à l’agenda. En jeu : un véritable mécanisme de justice climatique.

COP27 : la responsabilité climatique des pays du Nord sur la table

Cop27 : l’urgence d’agir

Sur fond de tensions géopolitiques et dans un contexte de crise énergétique, Charm el-Cheikh, en Égypte, accueillera du 6 au 18 novembre la COP27. Le sommet international sur le climat devra s’atteler à un double défi : baisser drastiquement les émissions globales tout en répondant aux dommages irréversibles causés par le changement climatique dans les pays du Sud.

Gaz naturel liquéfié : la France s’enferre dans le fossile

Climat

Pour pallier la fin des importations de gaz russe, les pays européens se ruent sur le GNL, produit essentiellement par les États-Unis et le Qatar. Si le groupe TotalEnergies profite de cet engouement gazier, les conséquences climatiques du GNL pourraient être lourdes pour la France comme pour les pays du Sud.

Énergies renouvelables : le Sénat pourrait « tuer » le projet de loi

Énergies

Dans un contexte de crise énergétique et climatique, le Sénat débat jusqu’au 4 novembre du projet de loi visant à accélérer le déploiement de l’éolien et du solaire en France. Les Républicains, majoritaires au palais du Luxembourg, veulent modifier le texte initial au prisme de leur obsession anti-éolienne.

Total en Ouganda : le profil des experts choisis par la justice française interroge

Climat — Enquête

Le groupe pétrolier est la première entreprise française poursuivie en justice pour le non-respect de son devoir de vigilance. Dans cette affaire qui se penche sur la violation des droits humains dans le cadre du mégaprojet EACOP, la justice a entendu, le 26 octobre, des spécialistes sans contrôler l’existence de liens d’intérêt. 

Armes, climat : comment Dassault verrouille sa com’

France

Pour ne pas avoir à répondre aux questions gênantes sur ses exportations d’armement et sur l’empreinte carbone de ses jets privés, le constructeur Dassault Aviation a mis au point des « éléments de langage » destinés à ses salariés. Mediapart en détaille le contenu.

TotalEnergies jette son dévolu sur l’Afrique du Sud avec un mégaprojet gazier

Climat

À rebours de toutes les recommandations scientifiques, la multinationale s’apprête à investir 3 milliards de dollars pour exploiter du gaz offshore en Afrique du Sud. Un projet nocif pour le climat comme pour la biodiversité exceptionnelle de la région, et qui réveille les blessures de la colonisation chez les pêcheurs locaux.