Sarah Brethes

D'abord journaliste indépendante spécialisée sur les sujets de société, j'ai travaillé pendant treize ans pour l'Agence France-Presse, notamment au service des informations sociales, puis en tant que reporter basée en Seine-Saint-Denis.
J'ai rejoint le Pôle Enquêtes de Mediapart en septembre 2021.

Contacts

Twitter
@SarahBrethes

Déclaration d’intérêts

Par souci de transparence vis-à-vis de ses lecteurs, les journalistes de Mediapart remplissent et rendent publique depuis 2018 une déclaration d’intérêts sur le modèle de celle remplie par les parlementaires et les hauts-fonctionnaires auprès de la Haute autorité de la transparence et de la vie publique (HATVP), instance créée en 2014 après les révélations de Mediapart sur l’affaire Cahuzac.

Consultez ma déclaration d’intérêts

Tous ses articles

Paris 2024 : une cérémonie d’ouverture entre amis

JO de Paris 2024 — Enquête

Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.

Prise en charge des auteurs de violences sexuelles : le retard français

Violences sexistes et sexuelles — Enquête

Depuis 2020, trente structures de prise en charge des auteurs de violences conjugales sont expérimentées sur le territoire, non sans susciter des polémiques. Au Québec et en Belgique, elles existent depuis des décennies, avec un impact documenté sur la baisse de la récidive. 

Bracelets antirapprochement : un outil précieux au déploiement laborieux 

Violences sexistes et sexuelles

Utilisés en France depuis deux ans, les bracelets antirapprochement complètent l’arsenal judiciaire contre les violences conjugales. Malgré de premiers retours prometteurs, des dysfonctionnements techniques et des réticences freinent leur montée en puissance. 

Affaire Dominique Boutonnat : ce dossier de violence sexuelle que Macron a choisi d’ignorer

Justice — Enquête

Mediapart a pu consulter la synthèse de l’enquête qui a justifié le renvoi en procès du patron du Centre national du cinéma. Ce proche du président de la République, qui vient d’être nommé administrateur de France Télévisions comme représentant de l’État, est soupçonné d’avoir agressé sexuellement son filleul, âgé de 20 ans.

Au procès de Laurent Bigorgne : « Son intention était de me violer »

Justice — Chronique

L’ancien patron de l’Institut Montaigne, 52 ans, avait reconnu avoir plongé trois cristaux de MDMA dans la coupe de champagne d’une salariée qui est aussi son ex-belle-sœur. Jeudi au tribunal, il a tenté d’expliquer son geste par  une consommation excessive de cocaïne. Dix-huit mois de prison avec sursis ont été requis. 

Banquets fastueux de Wauquiez : l’addition d’argent public grimpe encore

Transparence et probité — Enquête

La note des dîners de Laurent Wauquiez, dont le dernier a coûté 100 000 euros, continue d’exploser. Pour les organiser, le président de Région a aussi fait appel, pour 48 000 euros, aux services d’un consultant de luxe, connu pour avoir participé au financement de la campagne d’Emmanuel Macron en 2017.

Banquets fastueux de Wauquiez : tollé général, un signalement au procureur

France

Après les révélations de Mediapart sur les fastueux dîners organisés par le président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes aux frais du contribuable, des élus d’opposition ont fait un signalement au procureur de la République. Un syndicat de journalistes s’émeut aussi de la participation à l’événement du directeur de leur groupe de presse. 

Les fastueux dîners de Laurent Wauquiez aux frais de la Région

France — Enquête

Le président LR d’Auvergne-Rhône-Alpes réunit le gotha régional dans des lieux de prestige afin de « créer des synergies ». Le dernier « dîner des sommets » s’est tenu le 23 juin dans un château. Il a coûté pas moins de 100 000 euros d’argent public, selon les informations de Mediapart. Soit plus de 1 100 euros par convive, aux frais du contribuable.

Commission inceste : un an après, des milliers de témoignages et une urgence politique

Violences sexistes et sexuelles

En un an, la Commission indépendante sur l’enfance et les violences sexuelles faites aux enfants (Ciivise) a recueilli plus de seize mille témoignages de victimes, qui mettent en lumière les conséquences durables du traumatisme. Le gouvernement annonce le lancement d’une grande campagne de sensibilisation début 2023.

L’affaire Quatennens révèle les faiblesses de La France insoumise

Violences sexistes et sexuelles — Enquête

Le député du Nord est désormais visé par une enquête préliminaire pour violences conjugales. Sa mise en retrait a suscité des réactions très contrastées au sein du mouvement, qui peine à traiter les signalements visant ses parlementaires. Un nouveau cas, celui de Thomas Portes, s'est ajouté.

Refus de remboursement de soins à une personne transgenre : six associations saisissent la justice

Discriminations

Face à la Caisse primaire d’assurance maladie de Roubaix-Tourcoing, qui lui avait injustement refusé le remboursement d’une plastie mammaire, Capucine H. a obtenu gain de cause devant la justice civile en février dernier. Ce jeudi, six associations LGBTQI+ doivent déposer plainte contre le médecin conseil de la Caisse pour discrimination fondée sur l’identité de genre, afin de « faire cesser ces pratiques ».

Féminicides au sein du couple : adolescentes et jeunes filles, des victimes « hors des radars »

Violences sexistes et sexuelles — Enquête

Clara avait 18 ans, Emma 14, Nana 22, Céline 20, Rianne 22. Toutes ont été tuées en 2022 par leur petit ami. Les jeunes filles et jeunes femmes, qui se déclarent davantage victimes de violences au sein du couple que leurs aînées, restent pourtant dans un angle mort des politiques de prévention.